antre-autre-chose

L’Antre c’est le creux, l’espace négatif d’une empreinte, un lieu intime et silencieux, une cavité refuge, un lieu d’accueil.

L’Autre c’est le devenir très ancien ou très futur, la possibilité du retour, d’être ailleurs, dans l’espace comme dans le temps, une apparition. C’est le moment où l’on s’approche, où l’on prend contact, le moment où l’on se retire. C’est peut-être le moment de laisser la place.

La Chose inerte et vivante à la fois, c’est l’objet avec un esprit, indéterminé et dont les contours bougent, s’adaptent, changent. Tantôt une bête, et avec elle tout ce qui inquiète, tout ce qui est remis à l’inconnu dans le cabinet des métamorphoses. Tantôt une belle, et avec elle tout ce qui s’invite, tout ce qui est désiré, tout ce qui redistribue nos attraits et nos rebuts. L’ambivalence même. L’incarnation du sens, de fait. L’impromptu qui débarque et s’impose.

Antre-autre-chose est une performance improvisée que l’on ne peut pas pré-voir, mais que l’on peut s’exercer à pré-dire. Divinatoire et gesticulée, elle questionne nos arrière-mondes et l’esprit nu qui s’y mon(s)tre.

Parce qu’elle se régénère depuis le contexte collectif qui la reçoit : un atelier, un banquet, un chantier, un colloque, une récolte, un entracte, une partie de party... Elle cherche à se produire en tout lieu de vie, pour y célébrer la situation de son accueil.

Antre-autre-chose se déplace avec une valise remplie d’objets glanés, fabriqués dans nos ateliers ou en collaboration avec d’autres artistes. Sur place, elle procède à des tirages oraculaires, et c’est en les devinant, qu’elle se met à gesticuler.

Une danse d’appels, incantatoire – fracassée, absurde, grotesque, pathétique et tragique à la fois – se met alors à renaître. S’adonnant à l’interprétation de nos propres ruines, elle réveille notre communauté d’esprits, en quête de sens.

conception et interprétation : Laura Fanouillet et Lilas Nagoya

  • Liste antre autre chose
  • Antre autre chose
  • Cit vam
  • Antre autre chose affiche