l'arrière-fond

LABORATOIRE II

________________________________________________________________________________________________

Quand on est démuni, sans plus de possibilité de repli vers une cachette, un refuge, un masque, quand on ne peut échapper à l’observation, quand on est aussi nu, que peut-on encore raconter? Que reste-t-il de visible à cet endroit? Quelle peut-être la nature du désir qui subsiste à être en représentation dans un tel vide? Ne pas y faire face, serait-ce disparaitre? Comment fait-on encore pour illusionner, garder l’attention sur soi? Quels troubles à fabriquer de l’attention sur soi? Mais de qui parle t-on? Y a t-il encore un sujet? Une fiction? Quels pourraient être les degrés les plus minimaux de la fiction ? Les jeux le plus immédiats? Par ce jeu de cache-cache, de quelle enfance la pensée veut-elle sortir? Ainsi, le laboratoire va peu à peu dissiper les frontières entre ses activités. L’archivage devra s’inscrire en continuité.

Il n'en reste que des reliques de savons usés, des pelures, des draps et des mouchoirs, des plis dans lesquels nous nous sommes laissés touchés…

laboratoire-installation-performance qui a eu lieu en 2018 dans le cadre d'une aide à l'expérimentation mise en place par RAMDAM, un centre d'art à Saintes-foy-lès-lyon et la DRAC région Rhône-Alpes

Orchestration : Lilas Nagoya avec Medhi Baki, Laura Fanouillet, Nicolas Fayol, Jade Pelaprat et Agnès Potié Recherche plastique : Sylvain Gaudenzi Cinéma-vidéo : François Guerch Musique : Cyril Meysson

  • l'arrière-fond
  • arrière-fond
  • l'arrière-fond
  • l'arrière-fond
  • l'arrière-fond
  • l'arrière-fond
  • l'arrière-fond
  • l'arrière-fond